dimanche 29 mars 2009

Benoit XVI, les journalistes et les blogueurs.

Il y a eu de nombreuses réactions aux propos de Benoit XVI et je n'ai rien à apporter à ce débat. J'espère tout de même que le pape saura prendre l'habitude d'expliciter ses propos d'une part pour vérifier que les gens de bonne foi ont bien compris ce qu'il voulait dire et d'autre part pour se protéger des interprétations malvaillantes en particulier sur les points sensibles.

Le point que je voudrais aborder est la réaction des blogueurs non seulement aux propos de l'évèque de Rome mais surtout au traitement médiatique des différentes affaires (en particulier sur les préservatifs).

Autant que je me souvienne, c'est la première fois qu'il y a autant de réactions de blogueurs sur une affaire non liées à Internet. On a déjà eu des vagues d'indignation par exemple sur la loi DAVDSI ou actuelement sur la loi Création et Internet (dite HADOPI) mais ce sont des sujets directement liés à Internet et plus généralement aux libertés dans un cadre technologique. On avait déjà vu des blogueurs prendre position lors de la campagne présidentielle en France. Cela était nouveau mais logique dans le cadre d'une campagne électorale.

Le sujet a été traité aussi bien par généralement par des blogueurs s'affirmant pour le coup comme catholiques mais généralement neutre (tel Eolas), des blogueurs manifestement catholiques (Koz) ou des non-croyants (par exemple, Apollon). Plus qu'une défense des propos du pape, le point commun de ces avis était le rejet du traitement fait par les média et la classe politique.

Cette réaction dont l'ampleur reste limitée mais à mon avis significative a à son tour eu des répercussions dans les média (voir pour Eolas ou là pour Koz). Les journalistes refusent pour l'instant le fait que les blogueurs deviennent une contre-pouvoir à celui qu'eux-même sont (ou "devraient être" ?) mais cela sera forcement de plus en plus visible. L'attitude défensive de journaux comme L'Express montre bien qu'ils n'y sont pas prêt néanmoins avec le temps on peut espèrer que les blogueurs serviront de "gardiens des gardiens" et que les journaux infléchirons leur position lorsqu'il est manifeste qu'il se sont emballés.

Ceci dit, ne tombons pas dans l'excès inverse qui consiste à croire la réaction des non-journalistes sur Internet est forcément supérieure à celle des média. Dans l'affaire en question, c'était le cas notament grâce au retour sur le contexte (le texte complet) qui n'avait pas été fait ceux qui aurait du le faire.

4 commentaires:

pankkake a dit…

Tu as un exemple où la réaction des journalistes est meilleure que celles des blogueurs ?

Sekonda a dit…

Sur les sujets sans trop d'enjeux, la qualité est souvent comparables. Sur chaque sujet, tu trouveras un blogueur plus pointu que presque tous les journalistes mais il est rare qu'il y ait une telle différence.

Virginie Ngo a dit…

J'aime beaucoup ton post, je n'avais pas vu que tu avais un blog, je suis ravie!

Sekonda a dit…

Merci !